Le cas Julien Doré

Publié le par Cissie Blues

Je sais déjà que je vais me faire détester par tous les gens bien-pensants qui ont de gros préjugés par rapport à la nouvelle star et par rapport à lui. Vous allez penser : "quoi ? cette fille se targue de s'y conaître un tant soit peu en musique et elle nous parle de Julien Doré" ? Mais pourquoi ?

Tout d'abord, pour la simple et bonne raison que c'est un sujet actuel. L'album du Monsieur sort le mois prochain et le premier single (non acheté, j'avoue tout de même) tourne déjà dans mon MP3, dans le répertoire "Vrac" depuis quelques temps.

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, c'est le gagnant de l'édition 2007 du télécrochet d'M6, un jeune diplômé des Beaux-Arts et il ressemble à ça :


Je l'ai repéré dès les castings et il s'est révélé être plus qu'à la hauteur de mes espérances pendant l'émission.

Son principal défaut à mon avis, c'est son look. Après sa barrette de l'an dernier aujourd'hui, il singe un peu trop Pete Doherty avec moult chapelets autour du cou et chemise blanche bien ouverte sous son costar. Du coup, ça brouille les pistes et l'on pourrait croire que si ce mec est aussi adulé, c'est uniquement à cause de son physique, et pas de son talent, mais ce serait mal le connaître...
Mais j'avoue tout de même sans honte que l'an dernier quand je regardais la Nouvelle star avec mon chéri, j'enlevais mon pull à chacune de ses prestations car il me donnait un chaud...

Parlons tout de même un peu musique. Son clip est sorti aujourd'hui.


Julien Doré - Les Limites (clip web)

Sans être génial, ce clip met bien en valeur son personnage et il arrive à bien se caricaturer lui-même, comme le prouve sa chanson, car ce garçon est doté d'un humour tout particulier et d'un second degré bien dosé. Le clip est sobre et esthétiquement intéressant, quant au titre, disons qu'il a bien su capter l'air du temps, puisqu'il trouve tout à fait sa place dans la jeune scène française actuelle que j'ai pu observer ces derniers temps dans les petites salles parisiennes avec des groupes comme Cocoon, Crevecoeur, Moriarty ou même Soko. J'ai toujours écouté beaucoup de folk et de blues et j'affectionne particulièrement le banjo, instrument qui a sa place chez moi avec autres ukulélé (instrument fétiche qui a fait découvrir Julien doré) et balalaïka, même si ce n'est pas moi qui en joue. Malgré tout, "les limites" est un titre un peu court et qui me laisse sur ma faim.

A ce que j'ai entendu, il ne reflète pas la couleur de l'album, pour lequel Julien s'est entouré de gens comme Cocoon (encore eux), Arno ou encore Christophe et peut-être Bashung (je n'ai pas encore trouvé de confirmation à ce sujet). Bref, il impose dès le départ sa singularité et son goût plutôt sûr en musique française.
Maintenant, à vous de juger puisque vous avez toutes les clés en main, mais je sais qu'en ce qui me concerne, il sera le premier sortant d'une émission de "téléréalité" dont j'achèterai sans doute l'album, et j'assume !

...

Publié dans Découvertes

Commenter cet article

jacky 30/05/2008 16:00

salut je suis bien d accord avec toi julien on aime ou on aimes pas , moi j aime le renouveaux quil amenne a la chanson francaise

karine 19/05/2008 13:40

moi aussi j'aime beaucoup, j'attends son albim avec impatience. Pour info, alain Baschung n'a pas travaillé avec lui mais julien doré aurait beaucoup aimé