Comme un vent du désert - Moriarty

Publié le par Cissie Blues

Salut à tous !

Aujourd'hui, je vais vous parler de l'un des groupes français (du moins en partie) les plus prometteurs de la scène blues-folk du moment : Moriarty.

Je les ai découverts par hasard en feuilletant le programme d'une salle de concert en octobre dernier et la description qui en était faite me donna envie d'en savoir plus (notamment la compraison avec le grand Tom Waits).

J'ai donc été visiter leur site Myspace, le premier réflexe habituel, avant de télécharger 4 titres au hasard. Je sais que c'est mal, mais c'est un bon moyen de s'imprégner de la musique. Juste le temps de les écouter tranquillement dans le train en rentrant le soir, car j'ai acheté leur album Gee Whiz But This Is a Lonesome Town le lendemain.

J'ai été complètement séduite par ce groupe, par l'atmosphère qui se dégage du disque, la voix de Rosemary, leurs textes si particuliers, l'emballage  même de leur CD...Bref, ce groupe est cohérent. J'avais envie de le faire écouter à tout le monde, d'en parler tout le temps. Ce fut un vrai choc pour mes petites oreilles sensibles.

Une semaine ou deux plus tard, j'eus l'occasion de les voir à Taratata et j'y appris que ces jeunes gens étaient produits par le mec des Deschiens, Jérôme Deschamps, ceci expliquant au moins en partie cette espèce de tête de cerf empaillée que Rosemary baladait sur scène avec elle. J'eus la confirmation de leur talent scénique, du charisme de leur chanteuse rousse et aussi de leur humour, bref, les trois qualités essentielles selon moi pour faire un bon groupe.

Leur musique semble un peu sortie de Louisianne, et des années 30, mais ne vous y fiez pas, elle est bien plus actuelle qu'on ne pourrait le penser. Comme je leur ai dit sur leur page Myspace, je pense qu'ils sont "sublimement ridicules" ou "ridiculement sublimes". Vous comprendrez peut-être ce que je veux dire en écoutant une première fois la mélodie géniale du morceau suivant, avant de vous attarder sur les paroles lors de votre deuxième écoute :


Moriarty - video "Jimmy"

En mars dernier, j'ai pu les voir sur une petite scène pour la première (et sûrement pas la dernière) lors de la soirée de clôture d'un excellent festival de Blues à Beauvais (60), j'ai nommé le Blues autour du Zinc.

C'était encore mieux que je l'imaginais. On a juste envie de se taire et de se laiser bercer, et surtout, surtout de ne pas quitter la scène des yeux. L'harmonie entre harmonica, percussions (sur des valises), piano et contrebasse était parfaite. La voix de Rosemary est magnifique, prenante, à tel point que je me demande si elle n'a pas été chanteuse lyrique auparavant et les effets de son dont ils s'amusent en jouant loin de leur viex micro des années 50 sont simplement parfaits.

J'espère que je vous aurai convaincus de les découvrir vous aussi, et je vous laisse. Voici un temps parfait pour filer passer le reste de l'après-midi à la fnac la plus proche.

...

Publié dans Découvertes

Commenter cet article

Perf 17/05/2008 16:37

Pas grand chose à dire si ce n'est que j'adore.

Je suis impatient de les voir à Solidays.

A plus