Toutes les radios devraient diffuser ce disque - Wild Young Hearts by the Noisettes

Publié le par Cissie Blues

Pourquoi ?

Tout simplement parce que leur dernier album est un bijou de pop intelligente et brute à la fois, qui manie à merveilles tous les codes du genre, sans délaisser les textes pour autant. De la musique universelle, je vous dis. Rien que ça.

Prenez un trio guitare/basse/batterie, la fougue et l'énergie inhérentes à la jeunesse, une bonne dose d'inconscience et le charisme sauvage d'une chanteuse/bassiste qui a tout d'une icône, et vous aurez une petite idée de qui sont les Noisettes. Tout débuta pour eux en 2007 avec un premier album remarqué : What's the time Mr Wolf aux sonorités en majorité rock et punk qui leur valut rapidement d'être qualifiés de meilleur groupe live d'Angleterre. Et d'après ce que j'en ai entendu dire, c'est toujours le cas.

Ils reviennent cette année avec un opus pour le moins déroutant pour qui s'attendait à retrouver les ingrédients qui ont fait le succès du premier. En effet, le premier single extrait de Wild Young Hearts, intitulé Don't Upset the Rythm surprend par son électronicité, ses rythmes clairement disco et son refrain martelé et hypnotique.




Mais que leur est-il arrivé, vous direz-vous ?

Refusant de s'enfermer dans la case Indie, dans laquelle on les avait pourtant déjà rangés, les Noisettes ont tout simplement cassé la cloison, et tout piétiné sur leur passage, Shingai Shoniwa allant même jusqu'à déclarer récemment : "Indie is boring, dead and over". C'est dit ! Voilà donc pourquoi ce nouvel album navigue tranquillement et avec un équilibre extraordinaire entre pop disco (Wild Young Hearts, Saturday Night), ballades soul (l'excellent Sometimes qui ouvre le disque ou encore le non moins classieux Every Now and Then), R&B oldschool que Phil Spector et Amy Winehouse ne renieraient pas (24 hours ago, et surtout Never Forget You).

On pense évidemment à Blondie (sur Beat of my Heart par exemple), quoique la voix teintée de soul de la chanteuse d'origine zimbabwéenne n'ait pas grand chose à voir avec celle de Debbie Harry, à Grace Jones, et personnellement je pense aussi souvent à AS Dragon période Natasha, ce qui n'est pas pour me déplaire. Et surtout, on est totalement emporté par l'ouragan de ce disque. Dès la première écoute, le MP3 intégré dans mon cerveau a retenu la quasi-totalité des chansons pour me les diffuser ensuite régulièrement, de préférence lorsque j'essayais de me concentrer sur ma traduction actuelle, ou avant de dormir, à mon grand désarroi. Cela fait de ce disque un plaisir instantané.




Cet article est-il honnête ? Non. Autant l'avouer, je suis totalement partiale et mon enthousiasme primaire pour cet album acidulé n'est pas totalement justifié. On frôle parfois le mauvais goût tendance Kylie Minogue et boule à facettes et certains morceaux (le single notamment) sont trop répétitifs. Il n'en faut pas beaucoup non plus pour entendre les grosses ficelles utilisées pour appâter l'auditeur. Mais j'adore ce disque ! Je le trouve rafraîchissant, pas prétentieux, j'en trouve la construction parfaite et la voix de Shingai me bouleverse

Je ne regrette finalement qu'une seule chose là-dedans : les avoir loupés à la Boule Noire le 23 avril dernier !

Publié dans Albums

Commenter cet article

Cissie 17/11/2009 15:06


Je suis entièrement d'accord avec toi ! D'ailleurs, bientôt sur ce blog, tu trouveras une chronique de leur concert du mois dernier au Trabendo :)


EvaTralala 14/11/2009 20:58


J'ai carrément adoré cet album, des compositions absolument géniales et pas du tout easy listening, des paroles extra, ça ressemble à tout et à rien à la fois, c'est vraiment super efficace, je me
le passe en boucle. Avec une préférence pour Wild Young Hearts... Courrez l'acheter!


Thom 09/05/2009 19:25

"Dommage, le live, c'était il y a deux semaines à Paris !"

Je sais, mais ma femme a pas voulu m'y emmener... :-(

l'inconu 09/05/2009 19:03

merci grace a vous g trové la musique que je cherché

Cissie 07/05/2009 13:46

Dommage, le live, c'était il y a deux semaines à Paris !
Sinon, peu importe qu'il soit une arnaque ou pas. D'ailleurs, ce n'en est pas une. Mon instinct me dit d'aimer ce disque, et en matière de musique, il est roi !