Entrées et sorties de mon MP3 - Janvier 2010

Publié le par Cissie Blues

Pour la nouvelle année, je prends la bonne résolution de tenter de tenir mon blog à jour, ou au moins, de respecter le rythme mensuel de cette rubrique. Mon rythme de travail à la fin de l'année 2009 était tel, que je n'arrivais ni à écrire sur mon blog, ni même à visiter ceux des copains. Ayant encore partiellement changé de métier, les choses devraient s'arranger, du moins, je l'espère.

Comme de nombreux mois se sont écoulés depuis la dernière fois que j'ai évoqué mon petit lecteur de poche, de nombreux disques sont entrés, puis sortis de mon MP3. Parmi eux, on trouve en vrac General Elektrics (ça n'a pas duré, j'ai fini par trouver cet album que j'avais beaucoup aimé à la première écoute aussi insipide et désincarné qu'un album de Jamiroquaï, malgré deux ou trois bons titres qui réussissent encore à me donner la pêche), Soulsavers (pas mal), Sweethead (bien, mais moins bon que Them Crooked Vultures), The Dodos (décevant) et The Hickey Underworld (j'ai gardé deux chansons pêchues et remisé le reste au placard).

Adam Ficek a fini par trouver le chemin de la sortie, mais il me manque déjà, car mon lecteur MP3 commence à cruellement manquer de pop.

Parmi les albums complets ayant fait leur entrée dans mon top, on trouve A Place To Bury Strangers, groupe qui m'avait littéralement happée lors de la dernière édition de la Route du Rock et qui a sorti un album qui porte bien son nom : Exploding Head. Il n'y a rien à redire. Pour les amateurs du genre, c'est ce qui se fait de mieux en ce moment. Et pour ceux qui ne mangent habituellement pas de ce pain là, ça reste écoutable, en modérant le volume dans ses écouteurs, bien sûr.

exploding head

Il reste encore, après plusieurs mois, une petite dizaine de chansons de La Superbe de Benjamin Biolay. Moi qui l'ai détesté et même snobé pendant des années, pensant qu'il ne sortait que des disques prétentieux aux mélodies pas franchement à la hauteur de ses ambitions, j'ai dû revoir ma copie. Alors que je l'avais toujours considéré comme ennuyeux jusqu'alors, il a réussi à capter mon intérêt. Je ne suis pas une inconditionnelle non plus, et sur le double album, il y a certains titres qui frisent le ridicule ou le kitsch selon moi (je pense notamment aux titres les plus électro). La moyenne reste malgré tout plus qu'honorable, et cet album contient même de petits bijoux, comme l'excellent Night Stop. A certains moments, on n'est pas loin du génie.

Comme les nouveaux albums ne se bousculent pas franchement chez les disquaires en cette période de l'année, c'était le moment idéal pour me pencher sur le très bon Misery is a Butterfly de Blonde Redhead. Je suis sous le charme du chant de Kazu Makino et de la pop hallucinogène de son groupe. On se croirait dans les sixties, on est dans la lignée de Melody Nelson et c'est assez jouissif. La sophistication de cet album où se mêlent habilement clavecins et violons sans jamais tomber dans la guimauve ne cesse de m'impressionner.

misery_is_a_butterfly-blonde_redhead_4801.jpg

J'ai aussi ressorti du grenier Local Angel de Brant Bjork que j'apprécie de plus en plus, même si ce disque me fend parfois le coeur. Au moins, ça fait un peu de douceur dans ce MP3 pour apprenti bourrin (Oui, bon, j'ai conscience qu'entre Biolay, Blonde Redhead et Brant Bjork, ce n'est pas flagrant pour l'instant).

J'ai ajouté à ma playlist le nouvel EP de The Rodeo, Hotel Utah, prélude à son album qui sortira le mois prochain chez Naïve. Le coté "bricolé à la maison" du premier EP a fait place à un vrai professionalisme. Mais quoi de plus normal, après des années passées sur les routes de France et d'ailleurs, des années de rencontres et de peaufinage de ce qui allait devenir l'album de The Rodeo ? A la première écoute, je n'ai pas pu m'empêcher d'être un peu déçue par ce nouvel EP. J'avais simplement l'impression que les chansons étaient moins bonnes que celles de My First EP by the Rodeo. Malgré tout, je n'ai pas laissé filer le disque comme ça et j'ai décider d'insister un peu. Curieusement, au bout de quelques jours, le charme d'I'll Catch the Following Train et de On the Radio a opéré. Mais la chanson que j'ai aimée instantanément, c'est Cha Cha Cha... Et c'est comme par hasard le morceau live de l'EP. Comme, quoi, The Rodeo se révèle pleinement sur scène, et c'est pourquoi je vous invite à venir la découvrir le 30 mars prochain au Café de la Danse.

the-rodeo-hotel-utah-L-1.png

Est également arrivé dans mon MP3 l'album de Soan, dernier gagnant de Nouvelle Star. Le garçon que les médias détestent et accusent de tous les maux n'aura jamais à rougir de cet album plutôt bien ficelé, aux textes vraiment soignés et à la musique influencée par celle de ses amis des Têtes Raides. Malgré la tentation d'en faire parfois un peu trop, Soan s'en tire avec les encouragements du jury (je parle de moi, bien sûr).

Depuis plusieurs mois, on peut également trouver dans mon lecteur MP3 le premier album de Them Crooked Vultures. Ils ont l'air de trouver la place confortable et n'ont pas l'intention de la céder de si tôt. En effet, c'est comme pour The Rodeo, plus j'écoute ce disque et plus je l'aime. Certes, ce n'est pas révolutionnaire, et le fait qu'il s'agisse d'un "super groupe" n'y changera rien. On aurait pu attendre mieux, mais finalement, on se contente plutôt bien de ce disque, qui reste clairement au dessus de la moyenne des sorties rock 2009.

Enfin, le dernier disque ayant fait son entrée dans mon lecteur est un live, Third Floor Sessions, d'un jeune groupe canadien : dd/mm/yyyy. Vous pouvez d'ailleurs le télécharger gratuitement
ici. Je ne connaissais pas ce groupe il y a encore une semaine. Je l'ai découvert par hasard, au gré de mes errances sur le net, et je ne suis pas déçue car il a tout pour me plaire. Si vous aimez ce que les spécialistes appellent le math rock (je n'ai toujours pas franchement compris de quoi il s'agit, mais il semblerait qu'à chaque fois que j'aime bien un groupe de punck rock expérimental, ce soit un groupe de math rock), ce disque est pour vous. Et pour couronner le tout, dd/mm/yyyy passera par le Nouveau Casino le 25 février prochain. Ne les manquez pas, car ils ont une excellente réputation sur scène.

TFS-DDMMYYYYcoverart.jpg

A part ça, l'album de We Insist! continue de s'accrocher à sa place. Et en ce qui concerne les petite chansons venues se greffer à l'ensemble, on trouve du Elie et Jacno, de nouvelles chansons d'Ernesto Violin (eh oui, il y a des priviégiés...), du Grizzly Bear, du Phantom feat. Lio, du AS Dragon et le retour d'un peu de Mark Lanegan.

Ouf, je ne m'attendais pas à ce que cet article soit si long, mais ça m'apprendra à ne pas être régulière dans la tenue de mes rubriques ! Espérons que ça me servira de leçon.

Commenter cet article

Cissie 18/01/2010 18:31


Oui, j'aime assez le rock qui tape en ce moment. Et je vois que nous avons pas mal de goûts en commun. D'ailleurs, mon album de l'année est le même que le tien. Pour The Rodeo, il faut vraiment que
tu ailles la voir ! Elle doit bien passer près de chez toi, elle est sans arrêt en train de tourner.


klak 18/01/2010 17:00


je partage ton goût pour A Place to Bury Strangers, savant mélange de puissance sonore et de fragilité vocale et pour Them Crooked Vultures, rien de révolutionnaire mais bigrement efficace.
Sinon The Rodeo, j'avais écouté sur Myspace, j'avais bien aimé mais sans insisté, je vais aller me réécouter ça, tiens ...