Une petite touche d'aristocratie britannique - Roses Kings Castles

Publié le par Cissie Blues

Alors que son acolyte babyshamblesien Peter Doherty n'en finit plus de faire parler de lui dans la presse ou la blogosphère (ici ou encore ici), Adam Ficek et son album 'Roses Kings Castles' sorti en septembre 2008 sont presque passés inaperçu. Et je m'en vais de ce pas réparer cette erreur.

Pourquoi ? Parce que cet album mérite sans doute autant le détour que Grace/Wasteland, quoi qu'on en dise, et parce qu'il s'agit d'une réelle surprise. En effet, on s'attend peu à ce genre de disque de la part d'un batteur. Batteur étant souvent synonyme de bourrin primaire, il était difficile d'imaginer Adam Ficek écrivant et composant un projet emprunt d'une telle sensibilité, d'un tel charme et d'une telle délicatesse. Des mélodies extrêmement soignées rappelant clairement le meilleur de Belle and Sebastian, des textes simples mais touchants, une classe inespérée, une voix douce s'accordant parfaitement à ses chansons, ce projet solo a tout pour plaire.



D'autant qu'Adam s'investit pleinement dans son travail. Lorsque j'ai reçu sur Facebook une demande d'ajout d'ami de sa part, je me suis tout d'abord demandée ce qu'il pouvait bien me vouloir, avant de comprendre qu'il utilisait le répertoire des fans de Babyshambles/Doherty pour faire sa promo, ce qui a plutôt bien fonctionné. Je ne me suis pas fait prier pour aller jeter une oreille sur sa page Myspace et pour me laisser prendre dans les filets de sa musique. Depuis, Adam fait régulièrement sa promo, me vante ses concerts en France ou en Italie, me parle de son blog, de la sortie de sa cassette avec de nouveaux titres ou pourquoi pas, du grec qu'il a mangé hier avant un concert et qui l'a rendu malade... Résultat : il a su instaurer une réelle complicité avec son public. Tout le monde lui pose des questions, lui envoie des photos, et il répond très souvent, à croire qu'il passe une bonne partie de sa vie sur Internet !

Ni une ni deux, j'ai voulu en avoir le coeur net et lors de son récent passage à Paris (il assurait la première partie des concerts de Pete au Bataclan), je ne résistai pas à l'occasion d'aller le voir en solo (et gratuitement) au Pop-In à Paris, la veille de sa première prestation au Bataclan.



L'étroitesse du lieu, tout comme son taux de remplissage à son maximum ce soir-là, ont renforcé cette impression de proximité avec Adam Ficek qui est passé parmi nous pour distribuer des autocollants. Très propre sur lui, avec sa petite chemise à carreaux, son pull à col en V, son gel dans les cheveux, il faisait très gendre idéal des années 50, malgré son anneau en argent dans l'oreille. Il parlait avec les gens, était très calme et buvait de l'eau (comme quoi, les amis de Pete Doherty ne sont pas tous des déchets ambulants !). La population essentiellement composée de fans (féminines en grande partie, venues avec leurs mamans pour certaines) ne donnait heureusement pas dans l'hystérie habituelle des groupies de Pete. Seul hic, beaucoup d'Anglais, amis d'Adam pour quelques uns, qui avaient un peu trop abusé de la bière (du maquillage aussi, mais c'est une autre histoire) et s'étaient agglutinés devant la scène pour lui demander leurs titres préférés. D'ailleurs, ils ne loupèrent pas l'occasion de réclamer 32nd of December, entre autres chansons des Babyshambles. Adam fit semblant de céder et nous en fredonna quelques notes avant de revenir à Roses Kings Castles.

 

Mais dans l'ensemble, l'ambiance était plutôt bon enfant. Monté en chaussettes sur la scène minuscule du sous-sol du bar, Adam prit sa guitare et entonna pendant 3/4 d'heure les titres de son album et l'un des nouveaux titres à venir, repris en coeur par le public plus qu'enthousiaste, qui n'était visiblement pas venu par simple curiosité. Ne perdant pas le Nord, Adam nous assura à la fin qu'il avait encore quelques albums à vendre et qu'il était disponible pour les dédicaces. Malheureusement, nous commencions vraiment à étouffer et la quasi-impossibilité de mouvements finit par nous pousser vers la sortie.



Dès le lendemain, Adam était de retour sur facebook, comme d'habitude, et annonça qu'il avait beaucoup aimé ce concert. D'ailleurs, on en trouve également une chronique vue de l'intérieur sur son blog. Il eut pas mal de succès les jours qui suivirent au Bataclan et les journalistes qui ignoraient sans doute son existence jusqu'alors ont eux-mêmes commencé à en parler en bien. Et c'est mérité.

Le seul regret pour moi fut de constater que les petites Françaises fans de Pete Doherty semblaient n'être là que parce qu'ils s'agissait du batteur de Babyshambles et il est très dommage de réduire Roses Kings Castles à cela. Ce projet tient parfaitement la route, est complètement indépendant du travail d'Adam Ficek avec le groupe et mérite plus que d'être considéré comme un simple produit dérivé du produit 'Pete' que les médias ont déjà réussi à vendre à ces jeunes filles. Je vous recommande donc sincèrement l'écoute de ce premier album prometteur et vous laisse avec le clip de l'entêtante chanson 'Entroubled'.



Publié dans Albums

Commenter cet article

Cissie 17/07/2009 10:13

Merci pour le compliment et la visite ! Effectivement, pour avoir vu les deux de près, il n'y a aucun doute sur le fait que Pete et Adam sont le jour et la nuit. Adam est extrêmement sérieux, et je crois savoir qu'il nous prépare un nouveau disque encore meilleur que celui-ci.

Lei 13/07/2009 17:10

Etant proche d'Adam et l'ayant suivi un peu partout en Europe et géré temporairement sur certaines dates en France, je trouve l'album review particulierement bonne, tu retransmets bien l'aura de son travail, ainsi que l'atmosphère du pop in ce soir là. Ce qui est dommage comme tu dis, c'est que la plupart des gens "l'utilisent" si je puis dire, histoire de se rapprocher de Peter, d'autant plus que les 2 sont pour ainsi dire le jour et la nuit..

bonne continuation x

Cissie 16/04/2009 11:01

Tu m'as récemment avoué avoir légèrement revu ton opinion à la hausse concernant cet album et je regrette que personne d'autre que toi n'ait commenté cet article alors que tant de blogueurs ont écrit sur l'album de Doherty. Comme je le dis dans l'intro, cet album est au moins aussi méritant que Grace/Wasteland.

Thom 01/04/2009 13:08

Moi aussi c'est mon ami sur fessebouc... ce qui ne rend pas son album spécialement génial. C'est assez sympathique, tout au plus. Il y a deux ou trois morceaux vraiment excellents, le reste par contre est assez moyen.